des-innovations-pour-améliorer-la-vision

Des innovations pour améliorer la vision

Tout en affichant des origines variées, la basse vision reste une source d’étude permanente avec pour objectif principal de détecter les maladies et mieux les soigner. Cette idée est à l’origine de beaucoup d’espoir pour les prochaines années dans une volonté d’amélioration de la vue ou de ralentissement de la progression des maladies. Plusieurs innovations se font d’ailleurs jour en ce sens.

Des nouveautés dédiées à la basse vision
Ainsi, la basse vision voit apparaître de nouvelles solutions de protection ou d’amélioration avec des équipements pour malvoyants qui ont évolué ces dernières années. Désormais, il est possible de trouver des loupes électroniques ou des téléagrandisseurs toujours plus performants. Cela concerne aussi la pose de pictos sur les éléments électroménagers, par exemple, pour mieux guider leur utilisation. Le matériel informatique n’est pas en reste, se présentant comme un outil indispensable à la lecture, notamment pour les moins de 40 ans déjà familiarisés avec cet outil. Son usage est essentiel, permettant de faire varier les contrastes et de modifier les couleurs. Aujourd’hui, elle accueille de nombreuses nouveautés telles que le grossissement de l’écran, l’apparition d’applications spécifiques, ou encore l’indication sonore en présence de texte sous le pointeur de la souris.

Autre équipement qui a fait récemment son apparition, les verres photochromiques. Leur particularité est de foncer en présence d’ultraviolets. Leur premier atout est d’assurer le repos des yeux. Cette nouvelle génération de verres est efficace même en voiture alors que, jusqu’à présent, ceux-ci étaient bloqués par les pare-brise, les empêchant de changer de teinte.

Une autre nouveauté est vouée à modifier le principe même de la détection des maladies de la vue telles que la DMLA, la rétinopathie ou encore le glaucome. Cette solution vient des nouvelles techniques habituellement employées pour la formation : les serious games. Sous le biais de petits jeux, ces applications abritent des algorithmes venant analyser les réponses du joueur pour détecter ses défauts de vision et l’amener à consulter au plus vite.

De nouvelles techniques de dépistage pour chaque maladie
Le glaucome fait partie des maladies qui bénéficient des toutes dernières technologies. Une séance d’ultrasons permet ainsi de stopper son évolution en venant réduire la production de l’humeur aqueuse, liquide responsable de la maladie quand il souffre d’une mauvaise évacuation. Même si le recul n’est pas encore suffisant, il pourrait s’agir d’un traitement définitif, en une seule séance. Cette technique bénéficie également du remboursement de l’Assurance maladie.

La DMLA, elle, profite de nouvelles actions en matière de prévention. La première est le développement de nouveaux verres qui possèdent un filtre contre les lumières bleues. Celles-ci sont présentes dans les lampes LED et les équipements technologiques tels que les écrans d’ordinateur, les téléphones mobiles ou les tablettes.

Ainsi, ces techniques de détection et de soin vont désormais au-delà du ralentissement de la progression des maladies pour aujourd’hui servir dans les opérations de dépistage. Des avancées capitales qui pourraient permettre de réduire, à terme, le nombre de personnes atteintes pour chaque maladie source de basse vision.