malvoyant-Mieux-Voir

Gérer son handicap visuel en institut – 31/07/13

Pour mieux vivre chez soi avec son handicap visuel, la période de rééducation est souvent indispensable. Celle-ci peut être réalisée en institut spécialisé, permettant ainsi d’acquérir rapidement les bons réflexes pour mieux vivre avec son handicap et apprendre à le dompter.

Passer de l’état de voyant à malvoyant est toujours une étape difficile à vivre, que ce soit mentalement ou dans les gestes du quotidien. Les maladies rétiniennes telles que la DMLA amènent souvent à cette issue, que ce soit de façon brutale ou étape par étape. Tout est alors à apprendre et réapprendre pour retrouver la confiance en soi et en ses gestes, mais aussi son autonomie, que ce soit dans le cadre de la vie familiale ou professionnelle. Ces éléments sont essentiels pour disposer d’une vie équilibrée et mieux vivre son nouveau handicap.

Pour aider dans cette démarche, le choix d’un séjour temporaire en centre spécialisé peut être une bonne initiative pour maîtriser chaque élément et savoir gérer sa nouvelle condition d’handicapé visuel. Ces instituts permettent notamment d’apprendre l’utilisation des équipements optiques tels que la loupe et à mieux se guider.

L’apprentissage du visuel et du sensoriel
En tant que malvoyant, chaque signe visuel prend toute son importance pour permettre de se repérer dans l’espace. Pour cela, l’utilisation des contrastes fait partie des apprentissages clés également enseignés dans les centres d’accueil spécialisés. Les sons sont aussi complémentaires des perceptions visuelles, permettant d’identifier les formes et offrant aussi une source d’information essentielle. Traverser une rue, se repérer passe alors par l’écoute des bruits, parvenant au cerveau avant la vision.

Ce même apprentissage est aussi proposé aux enfants également atteints de malvoyance. Ouverts jusqu’à 20 ans, les instituts spécialisés pour les jeunes assurent tout à la fois la maîtrise du handicap visuel et la poursuite des études dans des conditions adaptées.