La-télémédecine-solution-d’avenir-pour-le-dépistage-de-la-DMLA

La télémédecine, solution d’avenir pour le dépistage de la DMLA  ? – 15/11/13

L’obstacle premier dans la lutte contre la DMLA est son dépistage, souvent trop tardif. Des solutions apparaissent aujourd’hui afin de permettre une détection plus aisée. Parmi elles figure la télémédecine, aux résultats probants.

La télémédecine fait progressivement parler d’elle, y compris pour la détection de la DMLA. En effet, une récente étude a été menée conjointement par le service ophtalmologique de l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon et le centre d’examens de santé de la Caisse primaire d’assurance maladie du Rhône. Elle a concerné 683 personnes de 65 ans et plus.

Ainsi, sur tous les clichés réalisés, 80% ont permis une interprétation, révélant 16% de cas positifs. Ces résultats sont identiques à ceux obtenus par la technique du fond de l’œil, tout en proposant une détection moins contraignante pour les patients.

Le principe de la télémédecine pour le dépistage de la DMLA
La télémédecine consiste, dans le cas de la détection de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), en la prise d’un cliché par rétinographie non mydriatique. Celle-ci est réalisée sans dilatation de la pupille. Chaque photo est ensuite envoyée à un service ophtalmologique pour son étude.

Cette solution permettrait notamment de désengorger les cabinets ophtalmologiques, tout en rendant le dépistage beaucoup plus accessible et surtout plus précoce, permettant une intervention rapide avec la mise en place des traitements. Un obstacle majeur existe toutefois  : la télémédecine n’est toujours pas reconnue parmi les actes médicaux…