Magazines pour malvoyants : Revues en gros caractères

Mieux Voir : un magazine pour les malvoyants

Magazines pour malvoyants

Magazines pour malvoyants : Maryse Verhille a créé à l’attention d’un public mal-voyant un magazine «Mieux Voir». Cette revue mensuelle en gros caractères (donc très lisible) est illustrée de photos et de dessins très contrastés. Le magazine est imprimé sur du papier mat et anti-reflet. Des pages jeux sont spécialement étudiées pour les lecteurs mal voyants. Sa rédactrice en chef, Maryse Verhille, nous raconte l’aventure dans laquelle elle s’est lancée en créant cette revue. C’est l’épopée d’une femme formidable qui, contre vents et marées, a accepté son handicap et a relevé un drôle de défi qui, aujourd’hui, rassemble plus de 5000 lecteurs. Débordante d’énergie et de gentillesse elle méritait un coup de chapeau. Comment avez-vous créé Mieux Voir ? Après le diagnostique de mon médecin (Maryse est atteinte de dégénérescence maculaire), j’ai pris conscience que plus rien ne serait comme avant et qu’il fallait que j’apprenne à vivre avec mon handicap. Outre les difficultés de vie quotidienne, je devais abandonner une de mes passions : la lecture. J’ai alors rêvé d’avoir un magazine en gros caractères qui me permettrai de pouvoir lire en utilisant mon restant visuel. J’ai voulu passer du rêve à la réalité : créer une revue. Cela n’est pas chose facile. Bien que beaucoup me déconseillaient de me lancer dans cette aventure, j’ai été soutenue par mes proches, notamment Alain et mon fils Guillaume. Comment trouvez-vous les textes de Mieux Voir ? J’ai beaucoup de soutien de la part de grands magazines et la plupart d’entre eux offre les articles que nous choisissons avec attention pour garder une ligne rédactionnelle homogène. Nous accordons une place importante à des dossiers ayant un caractère intemporel, comme «l’affaire Dominici» ou «l’épopée d’Alain Mimoun» et nous avons des rubriques régulières sur le jardinage, la cuisine, les animaux. Nous intégrons également dans chaque numéro un dossier médical ou social. Le magazine a-t-il évolué depuis sa création ? Mieux Voir a subi deux transformations : la couverture en couleur depuis début 98 et les illustrations intérieures depuis octobre 98. Par contre, le texte ne comporte aucune couleur pour garder le contraste entre le noir et le blanc. Le magazine intéresse maintenant un public très large en particulier les personnes âgées qui éprouvent des difficultés à lire l’écriture standard. Nous avons des abonnés en Israël, en Égypte, aux U.S.A. et dans tous les pays francophones.

 

Découvrez nos magazines d’actualité et de jeux en gros caractères