Produits pour malvoyant : Autonomie visuelle

Mieux Voir, c’est aussi mieux vivre

Produits pour malvoyant

Produits pour malvoyant : Pour retrouver une autonomie visuelle, les appareillages optiques (loupes, lunettes-loupe…) ou électroniques visent à aider les patients malvoyants dans leur vie quotidienne.

Afin de faciliter les déplacements, reconnaître les gens dans la rue, ou traverser en toute sécurité, il existe des solutions optiques diverses.

Les filtres U.V. (supplément sur le prix d’un verre optique blanc entre 100 et 250 F), solution la plus utilisée, adaptables sur tous les types de lunettes, permettent d’améliorer les reliefs et les contrastes et ainsi de mieux appréhender les différences de niveaux de sol. Le meilleur résultat s’obtiendra cependant avec une monture à «coque» à branches larges, stoppant l’éblouissement par côté et protégeant du vent ou des poussières par le haut. Des petites loupes éclairantes (250 F) facilitent la vérification de date de péremption, de prix ou de composition d’aliment lors des courses dans les magasins. Pour lire à moyenne distance un panneau indicateur, un nom sur des sonnettes à l’entrée d’immeubles, une petite jumelle monoculaire (1400 F) est également une bonne solution.

A la maison, pour lire ou écrire, les loupes hallogènes peuvent être utilisées sous réserve de source lumineuse importante. Ces loupes à éclairage se posent sur un livre dont elles grossissent le texte en donnant immédiatement une netteté optimale. Elles conviennent dans le cas d’une malvoyance légère, lorsque la lunette de lecture est insuffisante. Des loupes fixées sur les lunettes permettent quant à elles de disposer de ses mains mais présentent l’inconvénient de réduire le champ de vision. De plus, l’utilisation de ces lunettes-loupes nécessitent un apprentissage dispensé par un orthoptiste (rééducateur au même titre qu’un kinésithérapeute) afin de préparer les yeux à l’aide d’exercices appropriés.

La dernière catégorie d’aides visuelles porte le nom de téléagrandisseur (à partir de 3900 F). Une petite caméra filme le texte, qui est grossit, sur un écran de télévision. Lissac Opticien propose dans cette catégories, la «Vidéoloupe», dont la manipulation est aussi simple que celle d’une loupe éclairante et dont l’encombrement est minimal, ce qui la rend facilement transportable. Face à ce panorama, quel choix adopter pour répondre au mieux à ses propres besoins ? La réponse résulte en fait d’un protocole bien précis, faisant intervenir, sous la direction de l’ophtalmologiste, un opticien spécialisé ou un orthoptiste. Il existe enfin des aides pratiques non-optiques, rendant des services négligeables dans la vie courante : guide ligne, guide chèque, téléphones à grosses touches, enfile aiguille, éclairage hallogène ou fluorescent, non éblouissant, orientable, ne chauffant pas. Avec la volonté de revoir autrement, ces techniques vous seront d’une grande utilité.

Découvrez nos aides visuelles