La rétinopathie diabétique

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

La rétinopathie diabétique : C’est l’une des complications du diabète. Elle touche en moyenne 50 % des patients diabétiques de type 2 âgés de plus de 15  ans. Cette maladie représente aujourd’hui la première cause de handicap visuel dans les pays développés.

1. Définition de la maladie

La rétinopathie atteint de petits vaisseaux de la rétine, les capillaires. L’excès de sucre présent dans le sang fragilise leur paroi, entraînant leur rupture et leur éclatement. Il existe deux formes de la maladie  : la forme simple et la forme proliférante.

2- Les causes

La cause principale de la rétinopathie diabétique n’est autre que le diabète, du fait de l’hyperglycémie et de l’hypertension.

3- Les symptômes

Les premiers symptômes sont inexistants dans la forme simple de la maladie. La baisse de l’acuité visuelle apparaît, par la suite, à un stade avancé, lorsque la maladie atteint la macula, à l’origine de l’œdème maculaire. Aucun symptôme n’est également visible dans la forme proliférante, jusqu’à l’hémorragie. Celle-ci peut survenir à la suite d’un effort physique ou d’une hypertension artérielle. Il peut alors apparaître de petites taches mobiles au niveau de la vision.

4- Comment déceler la maladie  ?

Il est important pour tous les diabétiques de subir un examen ophtalmologique au moins une fois par an. Lors de celui-ci, il est pratiqué un fond de l’œil pour repérer d’éventuels micro-anévrismes et de petites hémorragies.

5- Comment la traiter  ?

La rétinopathie diabétique peut être soignée par chirurgie au laser afin de rétrécir les vaisseaux anormaux. Celle-ci est pratiquée lorsque le développement de la maladie menace la vision. Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour aboutir à de bons résultats. En cas de maladie avancée, notamment en présence d’une hémorragie devant la rétine, il est le plus souvent réalisé une microchirurgie consistant en l’ablation du vitré.

6- Quels sont les risques aggravants  ?

Outre les risques liés au diabète, la grossesse et l’accouchement sont aussi des facteurs aggravants pouvant accélérer l’évolution de la maladie. Le suivi doit alors être d’autant plus attentif.

Ce que vous voyez lorsque vous êtes atteint par la rétinopathie diabétique

Découvrez nos aides Basse Vision